Comparatif 2019 Guide d’achat du wattmètre av Tests et Avis

Le coût de l’électricité augmente… C’est toujours comme ça, on ne sait pas bien pourquoi, mais le kilowatt-heure est à la hausse d’année en année. Il est donc primordial de faire la chasse aux watts inutiles et d’adapter au mieux nos maisons et nos habitudes, afin de faire quelques économies. Si la facture d’électricité vous indique la consommation de votre logement sur l’année, elle ne vous dit pas comment faire pour moins consommer.

Le seul accessoire qui peut vous permettre ça, c’est le wattmètre ! Il est indispensable pour contrôler individuellement, tous nos équipements électriques et nos appareils ménagers, afin de savoir lesquels consomment plus que les autres. Je vous propose donc un petit comparatif et une sélection des meilleurs wattmètres du marché, et je vous explique tout ce qu’il faut savoir sur ce petit outil de mesure.

Comparatif 2019 des meilleurs wattmètres

Zerowatt WattKiller TP-Link HS110 Otio CC 5000
zerowatt WattKiller-test tp-link-hs110-avis wattmetre pas cher
Type Wattmètre Prise connectée Wattmètre
Unités de mesure Euros, Watts, Kwh, puissance apparente (VA), voltage (Volts) fréquence (Hertz), ampérage (Ampère) Watts, Kwh Euros, Watts, Kwh
Puissance max. mesurable 3975 watts non communiquée 3800 watts
Prix €€€ €€€

Test / Avis des meilleurs wattmètres

Zerowatt WattKiller : Le plus complet

zerowatt WattKiller-testSon nom en dit long sur ses possibilités. Ce wattmètre est clairement l’outil parfait pour traquer le watts partout où il se cache, et pour faire ainsi un maximum d’économies. Le boîtier va calculer avec précision la consommation électrique de vos appareils ménagers ou audiovisuels. Son utilisation est très simple, mais le menu est particulièrement complet. Ce petit appareil nous dit absolument tout, et il fait les calculs pour nous. On sait ainsi rapidement combien d’euros consomment notre frigo à la semaine, au mois ou à l’année.

C’est vraiment un très bon produit, un peu plus cher que ses concurrents, mais tellement plus pratique et complet. Ce wattmètre nous aide réellement à prendre conscience de quelques dépenses inutiles, et c’est comme ça que l’on fait un maximum d’économie. Son prix sera à coup sûr rentabilisé très rapidement. Pour en savoir plus, cliquez ici pour lire mon test complet.

Zerowatt WattKiller

Un wattmètre efficace, complet et simple d'utilisation

 

TP-Link HS110 : Plus fonctionnel

tp-link-hs110-avisIci, ce n’est pas réellement un wattmètre, mais plutôt une prise connectée intelligente, avec une option de calcul de la consommation. C’est un produit plutôt intéressant, puisqu’une fois qu’on a contrôlé l’ensemble de nos équipements, alors on peut l’utiliser différemment. Côté mesure, c’est cela dit moins complet et on doit faire le calcul nous-même pour savoir combien on calcule chaque mois.

En revanche, les fonctionnalités sont bien plus nombreuses, puisque cette prise fera office de programmateur, pour allumer ou éteindre un appareil à une heure bien précise, et surtout on pourra gérer nos équipements à distance. En effet, cette prise intelligente est connectée et elle est donc reliée à notre smartphone. On peut ainsi éteindre ou mettre en marche à distance tout ce que l’on souhaite. L’utilisation est vraiment pratique, et le prix très raisonnable. Cliquez ici pour lire mon avis complet.

TP-Link HS110

Une prise connectée wattmètre qui fait son job !

 

Otio CC 5000 : Le top à petit prix

wattmetre pas cherSi vous cherchez un wattmètre pas cher du tout mais fiable, alors cet Otio CC 5000 a sûrement des chances de vous intéresser. Très simple d’utilisation, il possède un petit écran digital et quelques boutons pour nous permettre de régler le prix du Kwh et de voir les différentes mesures. On va connaître la consommation et le temps de fonctionnement très simplement. On peut voir rapidement la consommation en euro, mais il n’y a pas de calcul sur le mois ou sur l’année.

C’est réellement un accessoire qui va à l’essentiel, mais qui répond parfaitement aux attentes que l’on pourrait s’en faire. À la portée de tout le monde, les novices et les moins bricoleurs d’entre nous n’auront aucun mal à l’utiliser. Ce n’est pas le plus complet, pas le plus ergonomique, mais pour le prix il nous offre les informations pertinentes dont on a besoin. Je vous en dis plus dans mon avis complet et détaillé, à consulter ici. 

Otio CC-5000

Un wattmètre simple, pas cher, mais efficace !

 

Comment utiliser un wattmètre ?

Le wattmètre est l’accessoire préféré de tous les économes. Il va nous permettre de mesurer la consommation de nos appareils électriques, et ainsi de voir lesquels sont plus énergivores que les autres. Il mesure les watts et calcule la consommation en Kwh. Certains wattmètres pourront ensuite faire le calcul directement en euro, pour bien nous mettre le nez devant les dépenses.

Son utilisation est très simple. C’est un boîtier qui s’intercale entre la prise secteur et la prise de l’appareil qu’on souhaite contrôler. On prendre toujours la précaution d’éteindre l’appareil à mesurer, et on le mettra en marche après que tous les branchements soient effectués. Pour retirer le wattmètre, on procédera dans le sens inverse.

Une fois branché, le wattmètre va contrôler en temps réel l’énergie consommée par un appareil. Il vous donne alors les watts au moment du contrôle, et calcule le nombre de watts à l’heure, les kilowatts-heure (Kwh). Vous avez le prix du Kwh sur votre facture, le calcul à la journée, à la semaine, au mois ou à l’année est donc relativement simple à calculer.

Certains modèles vont calculer le temps de fonctionnement dans la journée, ainsi que l’énergie totale gaspillée dans la journée. On pourra alors vérifier la différence de consommation d’une machine à laver, qu’on fasse une lessive à 40 ou 60°. Cela peut aussi permettre de voir s’il y a une grosse différence selon le réglage de la puissance d’un frigo par exemple.

Contrôler les appareils en veille

Machine à laver, TV, ordinateur, console de jeux, et même smartphone, tous ses appareils continuent de consommer lorsqu’ils sont éteints mais qu’ils restent branchés. On parle de veille, et de consommation passive. Cette consommation représente entre 10 et 15 % du montant total de la facture d’électricité.

Pour une grande maison, avec beaucoup de matériel électronique, la note peut rapidement être salée. En éteignant et en débranchant les appareils qui restent en veille inutilement, on peut faire des économies de plusieurs centaines d’euros sur l’année, et au moins quelques dizaines même pour un petit appartement. Grâce au wattmètre, on se rend compte de ces dépenses, et on voit quels appareils consomment le plus en veille. C’est alors bien plus facile de réagir de débrancher notre équipement électronique ou électroménager lorsqu’on ne les utilise pas.

Comment choisir son wattmètre ?

Le choix d’un wattmètre va se faire selon plusieurs critères. Le premier est probablement le budget. On trouve des appareils à moins de 10€ et d’autres s’approchant des 40€. Je vous conseille toutefois de ne pas vous tourner vers les modèles trop bas de gamme, qui sont peu précis et qui ne sont pas capable de détecter les faibles intensités. Ainsi, vous ne pourrez pas voir si les appareils en veille consomme de l’énergie. Les 3 modèles ci-dessus sont assez précis pour offrir des informations pertinentes, y compris en consommation passive.

Ensuite, les fonctions ont leur importance. Certains ont plusieurs unités de mesure et se chargent même de faire le calcul en euro directement, comme le Zerowatt WattKiller qui est tout en haut de mon top 3. D’autres sont plus simples, mais vous donnent tout de même la conso en Kwh, que vous n’aurez plus qu’à retranscrire en durée et en euros pour voir clairement les chiffres de votre consommation.

Enfin, il existe des prises connectées intelligentes, comme la TP-Link HS110 dont le wattmètre n’est qu’une fonctionnalité parmi d’autres. Elles peuvent servir de programmateur, ou bien d’interrupteur à distance, par exemple.

Quelques conseils pour faire des économies d’énergie

Nos logements, et surtout quelques mauvaises habitudes quotidiennes, peuvent finir par nous coûter cher en électricité. C’est évidemment mauvais pour l’écologie et on doit faire des efforts pour consommer de moins en moins, mais c’est également mauvais pour notre compte en banque.

Voici donc quelques conseils pour vous permettre de réduire votre facture d’électricité et ainsi de gagner en pouvoir d’achat !

Débranchez les appareils que vous n’utilisez pas

Comme je l’explique plus haut, les appareils même éteints consomment de l’énergie. Cela représente à l’année jusqu’à 15 % de votre facture, ce n’est pas rien. Éteignez donc complètement votre TV plutôt que de la laisser en veille, et débranchez les appareils que vous n’utilisez pas régulièrement. Si une petite lumière s’allume quelque part, ce sont déjà quelques watts qui s’échappent inutilement.

Débranchez les chargeurs

Les chargeurs de vos smartphones ou de vos ordinateurs, peuvent consommer de l’énergie même lorsqu’ils ne sont pas reliés à vos appareils. Ce sont peu de watts, mais à l’année, on n’économise pas loin d’une dizaine d’euros.

Exit les halogènes, place aux lampes basse consommation

Les halogènes transforment 5 % de l’électricité en lumière, le reste n’est que de la chaleur. À l’inverse, les ampoules basses consommations consomment 4 fois moins que des ampoules classiques. Sur l’année, c’est une belle économie. En remplaçant toutes les ampoules de la maison, on y gagne forcément à la fin de l’année.

Dans la cuisine

En couvrant vos casseroles, vous économisez 30 % d’électricité si vous cuisinez avec des plaques électriques. La nourriture cuit plus rapidement et en plus la viande s’assèche moins vite comme ça.

Ne placez pas de plat chaud directement dans le frigo. L’air ambiant à l’intérieur se réchauffe, et le frigo tourne alors avec plus de puissance. Attendez que vos plats aient refroidi à l’air libre avant de les mettre dans le réfrigérateur. À l’inverse, vous pouvez utiliser le frigo pour décongeler les aliments du congélateur. En effet, comme ils sont plus froids, ils permettent au frigo de se reposer et de moins consommer.

Enfin, dégivrez le frigo dès l’apparition de glace. Quelques centimètres de givre vont doubler la consommation d’électricité. Un congélateur mal entretenu consomme énormément.

Bien sûr, ce ne sont que quelques astuces parmi tant d’autres, et désormais il existe de nombreux accessoires pour éviter de consommer de l’électricité. Quoi qu’il en soit, un wattmètre est un allié précieux qui permet de vérifier régulièrement que nos appareils électriques ne s’emballent pas, et son utilisation est une première étape importante pour analyser et comprendre nos dépenses énergétiques.