Avis et test du Zerowatt Wattkiller : Un wattmètre pertinent !

Votre facture d’électricité peut être réduite, ça ne fait aucun doute. Pour cela, il faut repérer quels sont les appareils qui consomment le plus, lorsqu’ils sont en marche, mais également lorsqu’ils sont en veille. Le WattKiller de Zerowatt fait partie des meilleures ventes sur Amazon, et il reçoit majoritairement d’excellentes critiques.

J’ai donc souhaité tester ses capacités et son utilisation, afin de me faire ma propre idée. Est-il simple à utiliser ? Les informations récoltées sont-elles pertinentes ? Je vous dis tout dans cet avis complet et détaillé.

8.4 Score total
Ma note

Ce wattmètre est réellement un super outil de détection de dépense. Il permet de traquer efficacement le moindre watt qui viendrait alourdir notre facture d'électricité. Un peu cher mais performant, on le rentabilisera rapidement !

Ergonomie
7.5
Utilisation
9
Fonctionnalités
9
Rapport qualité/prix
8
Note utilisateur: Soyez le premier!

Caractéristiques techniques

  • Technologie de mesure : RMS avec une précision de 0,2 %
  • Puissance max. mesurable : 3975 watts (15 ampères)
  • Unités de mesure : Euros, Watts, Kwh, puissance apparente (VA), voltage (Volts) fréquence (Hertz), ampérage (Ampère).
  • Projection des dépenses par jour, par semaine, par mois et par an
  • Mémoire interne en cas de coupure de courant
  • Dimensions : 45 x 70 x 135 mm

Design et ergonomie

On commence par quelques points négatifs, puisque je trouve réellement qu’aucun effort n’a été fait sur le look de l’appareil. Ce dernier sera parfois caché derrière un meuble et donc invisible, mais parfois il sera à la vue de tous, du coup c’est quand même un peu dommage. C’est un wattmètre qui ressemble plus à un outil de contrôle ponctuel, qu’à un appareil qu’on laisse brancher tout le temps. Le modèle concurrent Otio CC 5000 est probablement un peu plus sexy.

Du côté de l’ergonomie, il possède un petit écran digital qui n’est pas rétroéclairé, et qu’on peut alors avoir un peu de mal à lire dans certaines situations. Il faudra sûrement prévoir une petite lampe de poche pour venir lire les informations qu’il indique. Un wattmètre connecté comme le TP-Link HS110 est évidemment plus agréable à utiliser puisqu’on lit les infos sur notre smartphone.

Mis à part cet écran pas toujours agréable à lire, l’utilisation est très simple. On trouve de nombreux boutons pour se balader dans les menus et faire nos différents réglages. La prise en main est donc relativement simple, même pour les novices.

 

zerowatt WattKiller-test

 

Fonctionnalités

Si l’ergonomie et le design ne sont pas irréprochables, les fonctionnalités sont en revanche très complètes. Ce wattmètre nous dit tout ! On va dans un premier temps pouvoir connaître la puissance que nous délivre notre fournisseur d’électricité. Vous aurez généralement un chiffre au-dessus des 220 watts.

Il vous est ensuite possible de connaître la puissance instantanée consommée d’un appareil en watts. La mesure est alors actualisée toutes les secondes. Vous trouverez aussi le Kwh, la puissance apparente (VA), le voltage, la fréquence en Hertz et enfin l’ampérage. C’est ultra complet.

Ce sont les watts qui seront généralement les plus utilisés et vous pouvez directement régler le prix du Kwh, pour lire sur l’écran combien vous consommez en euros. Vous avez également la possibilité de voir le coût énergétique, en watts et en euro, sur la journée, la semaine, le mois ou l’année. Ainsi vous pouvez connaître les dépenses exactes de chaque appareil électrique de la maison, et traquer les dépenses inutiles.

Le wattmètre fonctionne sans pile, mais garde en mémoire toutes les données pour offrir un cumul de l’énergie consommée depuis son branchement. En cas de coupure de courant, tout reste en mémoire.

Le verdict : Mon avis sur le wattmètre WattKiller Zerowatt

Si j’avoue une petite déception à l’ouverture de la boite et à la découverte du boîtier, je suis réellement séduit par l’utilisation et les capacités de ce wattmètre. La prise en main est vraiment simple, même pour les novices, et on peut contrôler très facilement tous les appareils électriques de la maison. Il faut bien se pencher sur l’écran, mais on va découvrir les dépenses énergétiques et traquer le moindre watt dépensé inutilement.

En quelques secondes, on se rend compte de nos dépenses sur le mois ou l’année, ce qui nous pousse immédiatement à réfléchir et à parfois changer nos habitudes. Ce wattmètre WattKiller Zerowatt est un peu plus cher que ses concurrents, mais il est terriblement efficace et précis. C’est un petit appareil que l’on devrait tous avoir à la maison, et on rentabilisera très rapidement son achat en traquant nos dépenses énergétiques inutiles.